Korte Friesland_1391

Le fournisseur néerlandais Korte Friesland réalise des soudures de précision et de qualité qui, dans certains cas, seraient difficilement réalisables manuellement.

Malgré de nombreuses adaptations, l’entreprise fut incapable d'atteindre la précision requise avec son ancien robot de soudage. Pour cette raison, un système robotisé Valk Welding avec programmation hors-ligne était son souhait numéro un, et ce depuis déjà un certain temps. Le fournisseur dispose désormais d'un système de soudage robotisé universellement utilisable qui positionne et soude la pièce au niveau de précision requis.

Le soudage de haute qualité et l’usinage de précision de grandes pièces sont ce que les professionnels de Korte Friesland font le mieux. En plus de réaliser des outillages à destination de l’aéronautique, le fournisseur travaille également pour les équipementiers du secteur agricole, les fabricants de machines et l'industrie des simulateurs. Ceux-ci laissent confidentiellement la production des châssis et des pièces critiques de leurs machines à ce fournisseur frison. « Avec une fiabilité d'approvisionnement supérieure à 95% et un maximum de 0,4% de rebuts, nous fournissons maintenant des rotors de 3 mètres pour faucheuses avec une tolérance de moins d’un 1 mm. Nous sommes en mesure d’atteindre cette précision et ce niveau de qualité uniquement grâce à notre investissement dans ce système robotisé Valk Welding », explique le propriétaire Henk Korte.

Soudage certifié
Korte Friesland a montré avec son certificat d'assurance qualité ISO 3834-2 que l'entreprise était en mesure de répondre aux exigences de soudage les plus strictes. « Nos soudeurs expérimentés sont heureux de prendre des commandes complexes. Le plan de formation interne et la certification de nos soudeurs se traduisent par une haute qualité de soudage », explique le directeur de l'entreprise Samuel Oberman. Oberman est un spécialiste international du soudage et est responsable à la fois du processus de soudage et des aspects d'assurance qualité. « Tous les soudeurs et les matériaux sont certifiés et enregistrés dans le manuel de fabrication. Cela nous permet de retracer qui a fait la soudure. L'étape suivante consiste à certifier également le robot de soudage. L’enregistrement des réglages et des conditions permettent de prédire la qualité de la soudure. L’obtention de ces données au format correct permet d'attirer de nouvelles entreprises », ajoute M.Oberman.

Système de soudage robotisé universellement déployable
Bien que le système de soudage robotisé soit maintenant utilisé principalement pour la production des rotors, celui-ci est adapté à une large gamme de produits de longueur maximale pouvant atteindre 9 m. À cet effet, Korte Friesland dispose de son propre système mobile d'extraction des fumées de soudure et d’un filtre fixe. Le Panasonic TL-2000WG3 sur piste de 4 m de longueur approvisionne maintenant 2 supports de gabarit distincts. « Le retrait de la section du milieu et la relocalisation des positionneurs nous permettent de souder des composants plus longs. Nous avons aussi 2 supports de gabarit à l'arrière pour les petits produits. Cela rend le système très flexible, ce qui le place parfaitement en ligne avec nos machines de travail des métaux », explique Samuel Oberman.

L’aspect hors ligne était une exigence importante

Henk Korte : « Nous avons commencé par rechercher la façon dont un certain nombre d'entreprises amies abordaient la robotisation du soudage. Les robots de soudage Valk avec programme hors ligne revenaient le plus souvent dans nos discussions. Le DTPS est plus qu'un simple système de programmation : nous l'utilisons aussi pour concevoir nos gabarits et planifier les travaux de soudage. Avec notre autre robot de soudage, nous devions souvent passer quelques jours sur la programmation d'un produit complexe en ligne. Le robot de soudage devait être mis hors service pendant toute cette période. Avec le système robotisé Valk Welding, nous avons non seulement atteint la précision requise, mais aussi gagner beaucoup de temps ».

Système de pince

Korte Friesland utilise le robot de soudage pour plusieurs types de rotor. Pour l'un d'entre eux, 128 supports de montage doivent être soudés autour d'un tube de 3 m. Valk Welding a mis au point un système de préhension qui est situé sur le côté de la torche de soudage. Chaque support est placé sur une équerre et maintenu à la position préprogrammée sur l'arbre de sorte que le robot puisse le joindre. Samuel Oberman : « En raison du phénomène de dissipation thermique, l'ordre du soudage est très important pour rester dans le battement axial. La séquence est prévue dans le DTPS. Pour cela, nous avons divisé le rotor en petites sections qui sont soudées en alternance. Il est seulement possible d'organiser cette division manuellement ».

Recherche de fil

Pour un autre type de rotor, les lignes d'angle sont soudées sur le tube avec 345 petites soudures. En plus de la commande de soudage, la recherche de la position de soudage des lignes d’angles est un aspect essentiel du processus de soudage robotisé. Pour cela, on utilise le système de recherche de fil Quick Touch que Valk Welding a intégré dans son système DTPS. Le robot relocalise les 3 à 4 lignes d’angle. La recherche du fil est basée sur le système de recherche de la buse à gaz, mais elle utilise le fil de soudage au lieu de la buse à gaz comme « capteur ». Le grand avantage de cette méthode de recherche de fil est qu'il est possible de détecter toutes les formes de soudure : l'accès est amélioré pour les zones qui sont difficiles à atteindre et la détection fonctionne avec des tôles minces comme épaisses.

Un chiffre d'affaires sécurisé

En investissant dans le système de soudage robotisé, Korte Friesland a sécurisé une part importante de son chiffre d'affaires. « Les produits sont maintenant en conformité avec les spécifications demandées et nous avons également été en mesure de renforcer sensiblement notre productivité. Nous devons souder 5 à 6 rotors par jour, mais ce rendement est passé à 8 par jour. Et les prochaines commandes de robot de soudage sont déjà dans les tuyaux », conclut Henk Korte. www.kortefriesland.nl

Korte%20Friesland%201412.jpg

Demande d’informations

Retour au sommaire