Cimbria

La société Cimbria a une expérience depuis plus de 25 ans dans les robots de soudage utilisés, principalement, dans le soud¬age d’éléments de silos.

La société Cimbria a une expérience depuis plus de 25 ans dans les robots de soudage utilisés, principalement, dans le soud­age d’éléments de silos. Les robots existants étaient en partie usés et pas adaptés à une programmation hors ligne. Niels Ulrik Bliksted, directeur de l’usine chez Cimbria : « Nous voulions programmer nos robots de soudage de manière hors ligne pour éviter d’interrompre la production, et échanger les pièces entre les robots pour prévenir les goulots d’étranglement. Valk Welding nous a livré des robots de soudage Panasonic avec le système de programmation DTPS hors ligne et a répondu parfaitement à nos attentes. Au début, nous avions prévu d’acquérir un seul robot de soudage, mais lorsque nous avons perçu le potentiel, nous avons décidé d’investir dans trois nouveaux systèmes. »

La croissance par l'automatisation

Grâce à une automatisation et une produc­tion numérique fonctionnant à la com­mande, Cimbria a réussi à presque doubler son chiffre d'affaires sur les quatre dernières années. "Nous prévoyons une croissance annuelle de dix pour cent avec le même nombre de collaborateurs. Nous voulons réaliser cela par le biais d'une automatisa­tion poussée. Les compétences de base sont rassemblées au Danemark, tandis que la production plus intensive en main d'oeuvre a lieu dans notre usine en République Tchè­que", explique Niels Ulrik Bliksted.

Une flexibilité plus élevée

L'année dernière, le site danois de Valk Wel­ding s'est chargé de l'installation des trois robots de soudage chez Cimbria, chaque modèle étant équipé de composants spécifiques. La plus grande installation est aujourd'hui opérationnelle et dessert 2 sup­ports de serrage de 4,5 m pour le soudage d'éléments de silos. Une seconde instal­lation a été fournie sur un châssis E avec un centre de dépose en station 1 et une table de serrage longue de 4 m en station 2 où sont soudés les Cyclofans.

La troisième installation usine différents produits simultanément. Valk Welding a prévu ici une installation avec deux tables de serrage de 4 m qui font tourner les pièces à l'aide de manipulateurs, sans inter­ruption. L'avantage de cette configuration est que l'opérateur peut charger/décharger des pièces à une station pendant que le robot travaille sur l'autre station.

Les installations ont été construites au siège principal de Valk Welding aux Pays-Bays. La société utilise exclusivement la technolo­gie Panasonic dans ses installations de soudage robotisé, la commande du robot et la machine de soudage étant intégrées dans un système (CPU) unique. Tous les composants, comme le robot, la commande, les manipulateurs, l'entraînement du fil et le logiciel sont développés et fabriqués en interne chez Panasonic, ce qui permet de profiter d'une harmonie parfaite entre tous les composants.

La programmation hors ligne

Pour la programmation hors ligne, Valk Welding utilise le système DTPS de Pana­sonic. Ce système est utilisé par plus de quatre cent utilisateurs et s'avère être le système le plus apprécié pour les robots de soudage à l'arc de Panasonic. Le DTPS est intégré, sans fil, dans des systèmes de CAO 2D et 3D et les données sont immédiate­ment converties en un programme pour le robot de soudage. La préparation a lieu depuis un pc externe et plus via la console du robot, ce qui évite de devoir interrompre le robot de soudage. Mais la programmation hors ligne offre d'autres avantages, comme la simulation 3D qui permet de reconnaître et de prévenir les collisions dès la phase préparatoire.

Les collaborateurs suivent une formation chez EUC Nordvest

Cimbria s'est adressé au nouveau centre de robotique EUC Nordvest qui s'est chargé des formations sur des robots de soudage Panasonic. Les premiers collaborateurs de Cimbria ont terminé leur formation. "Pour nous, le fait que nos collaborateurs puissent suivre des cours de programmation hors ligne chez EUC qui utilise les mêmes robots que nous est un avantage indéni­able," continue Niels Ulrik Bliksted, qui conclut: "Jusqu'à présent, on utilisait peu de robots dans la production de composants de silos. Mais depuis que nous travaillons avec les robots de soudage de Valk Welding et la programmation hors ligne, 30 % du travail de soudage est réalisé par les robots. Cela cadre parfaitement avec notre objectif d'utiliser l'automatisation pour déployer notre stratégie de croissance." 

www.cimbria.com

Demande d’informations

Retour au sommaire