C-MEC 1 welding installation

L’évolution progressive d’une entreprise de production indépendante en un fournisseur autosuffisant a conduit C-MEC, une société implantée à Courtrai en Belgique, à prendre le contrôle d’autres entreprises.

Alors que le soudage était une activité secondaire, celui-ci connut une croissance exponentielle suite à la reprise des sous-traitants Steelandt et Deprez. C-MEC décida d'investir dans plusieurs robots de soudage, afin d'augmenter sa capacité et de réduire les temps de changement. Mais les choses se sont avérées beaucoup moins simple que prévues. « Nous avons sérieusement sous-estimé l'impact de la nouvelle technologie. Le directeur des opérations, Tom Vandewoestijne, à vite découvert que le passage du soudage manuel à la technologie des robots de soudage n'était pas aussi simple que cela en avait l'air. Le robot de soudage opère actuellement avec  une seule équipe de travail. « Mais cela va passer à 2 robots de soudage en 3 équipes. »

Le sous-traitant généraliste C-MEC, qui emploie 100 personnes en Belgique et 100 autres en République tchèque, est spécialisé dans le traitement de la tôle, l'usinage, le revêtement et l'assemblage. Les produits sont principalement des composants mécaniques de précision avec de petites dimensions à destination des équipements et sous-ensembles électroniques pour les médias, le cinéma numérique, la défense, l'aviation et le secteur médical. Suite à la reprise des deux sous-traitants, la gamme a été considérablement élargie et les dimensions sensiblement augmentées. Les processus de C-MEC sont largement automatisés. « Ce que nous ne
pouvons pas automatiser, est produit sur notre site tchèque », explique le superviseur de production Krist Bleuzé. C-MEC possède donc les dernières technologies en termes de lasers entièrement automatisés, de combinaisons de poinçon/laser, de plieuses, de centres de tournage et d'usinage, de lignes de revêtement à base de poudre, etc. « Jusqu'à maintenant, nous ne faisions que du soudage manuel. Mais nous avons vite été confronté à la pénurie de soudeurs professionnels et par conséquent à des problèmes de capacité. »

Passage à la robotisation du soudage
Un certain nombre de produits se prêtait mieux au soudage robotisé. Cela correspondait parfaitement aux attentes de l’entreprise et permettait en outre d’économiser beaucoup de temps. L'idée était de pouvoir disposer de 2 robots de soudage en service et fonctionnels dans l’année. À cet effet, C-MEC a envoyé un certain nombre de produits à 3 intégrateurs de robots et les a invités à présenter leurs systèmes par le biais de démonstration de soudage. Krist Bleuzé : « Valk Welding est un nom bien connu dans l'industrie du soudage. La société a beaucoup de connaissances et d'expérience dans la robotisation du soudage, fournit un système complet et offre un service d’assistance d’exception. Leur démonstration avec le robot de soudage et le système de programmation hors ligne se sont avérés être les plus convaincants ».

Processus d'apprentissage et de développement
Tom Vandewoestijne : « Nous avons fait un premier pas l’année dernière, nous avons réalisé que le soudage robotisé qui est un processus 3D, donc beaucoup plus compliqué que la découpe laser ou le poinçonnage 2D. Nous n’avions en effet, aucune expérience avec un robot de soudage. Notre but ultime était d'introduire 2 robots de soudage en 3 équipes de travail. Ce plan s’est avéré être trop ambitieux. Nous avons sérieusement sous-estimé l'impact de la nouvelle technologie. Nous n’avons pas pris suffisamment de temps. Nous utilisons le premier robot de soudage depuis un an et réalisons des commandes multiples et fiables pour plusieurs clients sans aucune difficulté. Nous considérons cette phase comme un processus d'apprentissage et de développement. Pour le moment, nous nous limitons à l'acier et révisons la conception actuelle de nos produits pour les rendre plus aptes au soudage robotisés. Nous ne serons pas prêts pour un autre robot de soudage tant que nous n’aurons pas acquis suffisamment d'expérience ».

30% de gain de production
Krist Bleuzé : « Malgré de nouvelles prévisions de croissance, les résultats obtenus jusqu'à maintenant répondent à toutes nos attentes. En plus d'un gain de production de 30%, nous avons également obtenu une qualité plus élevée et plus cohérente. Nous ne pouvons pas utiliser le robot de soudage pour tous nos produits sans réflexion préalable. Dans certains cas, les séries sont trop petites ou les pièces ne conviennent pas. Mais nous faisons toujours de notre mieux et essayons tout ce que nous pouvons. Ceci est toujours fait en concertation avec le client, parce qu’il est parfois nécessaire d’adapter la pièce. Une chose n’est pas remise en question, c’est bien la qualité de la soudure qui est tout simplement parfaite.

Optimisation
Le travail sur le robot de soudage est évalué tous les jours chez C-MEC afin de trouver des moyens d'améliorer le processus. Krist Bleuzé : « Il est apparu dans la pratique que nous avions besoin de la moitié du temps initialement requis pour le suivi de la soudure. La fourniture de pièces plus précises nous permet d'économiser du temps quant au suivi. Nous avons également appris que les gabarits de soudage pouvaient être réalisés de manière plus intelligente, de sorte que les produits puissent être chargés et déchargés plus rapidement ». Nous mettons l'accent non pas tant sur le processus de soudage proprement dit mais davantage sur sa préparation.

Échelle
Des centaines de commandes sont traitées via le processus de production de l'entreprise, dont la plupart sans aucune surveillance. Tom Vandewoestijne : « Avec ce nombre de commandes, nous sommes en mesure d'utiliser notre capacité de production de manière rentable et de produire plus efficacement et plus rapidement qu'un fournisseur ou fabricant de la marque. Les fabricants se concentrent donc de plus en plus sur le marketing et le développement, et ils sous-traitent toute la production. Depuis que nous réalisons tous les processus en interne, nos délais de livraison sont très compétitifs. La robotisation de soudage nous a permis de réduire encore davantage les délais d'exécution. Cela nous a permis de décrocher de nouvelles commandes, celles-là même que nous n’aurions pas pu prendre sans le robot de soudage ». www.c-mec.be

C%20MEC%202.jpg

Demande d’informations

Retour au sommaire