BLM

Patrick Boers a commencé il y a cinq ans avec Boers Weldingconstructions.

Patrick Boers a commencé il y a cinq ans avec Boers Weldingconstructions. Grâce à quelques commandes de son ancien employeur, la société de Patrick a été pleinement opérationnelle dès le départ. Mais en raison d’une pénurie d’ouvriers adéquatement formés, Patrick n’a pas réussi à franchir le pas visant à augmenter le niveau de main-d’oeuvre. Peu de temps avant la crise, il a donc décidé d’opter pour l’automatisation avec un robot de soudage. Un robot de soudage TAWERS de Panasonic est désormais son seul et unique employé dévoué. Ensemble, ils ont assemblés quelques huit cents pièces de construction pour le constructeur de véhicules agricoles Lely Industries. Patrick réalise également des gabarits de soudage ainsi que des travaux de soudage et d’assemblage pour d’autres sociétés.

Patrick Boers (27) a investi dans un robot de soudage Panasonic il y a deux ans. Patrick : « Plutôt que de démarrer avec un système d’occasion, j’ai opté d’emblée pour une technologie de pointe, un robot de soudage TAWERS de Panasonic avec deux baies de serrage. Ceci m’a permis de souder des produits rapidement et virtuellement sans aucun problème. Valk Welding m’a donné quelques conseils, a été en mesure de me fournir un système complet et une approche flexible. En outre, la formation des utilisateurs qui a eu lieu à Alblasserdam était proche de chez moi. Il est frappant de constater avec quelle motivation la société Valk Welding était disposée à soutenir une entreprise même aussi petite que la mienne. »

Extension avec torche de découpe plasma

BLM soude des plaques de montage sur des poutres pour Lely Industries. Lely fait l’ approvisionnement des poutres cintrés et coupés à la bonne longueur. Un centre d’usinage était initialement utilisé pour réaliser des trous de passage dans les poutres. Patrick a discuté avec le client et a identifié les moyens de simplifier le processus en réalisant les tâches de découpe et de fraisage à l’aide d’une machine de découpe plasma. Pour cette raison, Patrick a équipé son robot de soudage d’une tête de découpe plasma Kjellberg. Patrick : « Ceci me permet de découper les trous et de raccourcir les tubes dans une seule bride tout en me garantissant des économies substantielles et des délais de livraison plus courts. »

Une portée extra longue

Patrick a choisi un robot avec long bras (1.900 mm) pour avoir un maximum de portée de travail. « Mon prochain souhait est de suspender un manipulateur sur les bancs de serrage afin de disposer d’un axe contrôlable supplémentaire pour étendre encore davantage la portée. »

Découpage de pièces tubulaires

Patrick Boers a identifié de nombreuses autres applications pour le robot de découpe plasma. « La découpe d’un tube carré ou rectangulaire à un angle donné fourni une découpe virtuellement sans à-coups – essayez de faire cela avec une scie à ruban. » Le robot est désormais affecté pour la moitié du temps aux tâches de découpe et de soudage, mais cela est appelé à augmenter. Patrick: « Nous avons réussi à réduire le temps de production pour la plupart des pièces que nous réalisons actuellement. Non seulement en réalisant des gabarits intelligents, mais aussi en procédant à autant d’opérations que possible en un seul serrage. Nous économisons de ce fait beaucoup de temps en termes de manutention et de changement d’outil. Patrick recrute régulièrement des soudeurs indépendants pour pouvoir terminer le travail dans les temps et également assurer des délais de livraison aussi courts que possible.

www.blm-groep.nl

.

Demande d’informations

Retour au sommaire